WAX bouge

On ira ou on y est allé et on vous en parle !

A la finale régionale de stand up scientifique !

La finale parisienne de la première édition française du Famelab, compétition internationale qui souffle sa 9ème bougie, c’était hier soir, à Paris Diderot. 12 candidat-e-s avaient trois minutes pour nous "transmettre un contenu scientifique avec charme et clarté". Alors, Paris tenus  ?

 

Contenus retenus ?!

En tant que non scientifique, j’étais donc une parfaite cobaye ! J’ai assisté à ces sketchs pédagogiques avec enthousiasme.

Nicolas Taccoen nous livre une véritable expérience synthétisée illustrant le passage d’une étude scientifique, la super hydrophobie des plumes de canard, à une réflexion industrielle, la production d’une substance aussi imperméable sur un marché, de qualité durable. Si on ajoute à cela un sourire et une présence scénique, vous ne restez pas indifférent(e)!

Margaux Larre – Perrez nous expose la théorie des neurones miroir, recherche assez récente qui met en évidence la présence de neurones imitateurs de nos gestes moteurs, avec un exemple aussi parlant que la contagion de nos bâillements. Ont été également abordés :  le développement des mains humaines et animales, intrinsèquement liées avec Jorge, ou l’apprentissage des neurones et de leurs mécanismes au sein du cerveau, avec Violaine.

Pour voir le debrief de chaque candidat-e, vous pouvez découvrir chaque univers à travers les tweets de la soirée (j’aurai bien fait un article de douze pages, mais vous ne m’auriez sans doute pas lue en entier !)

Bi82wXeIMAAr1gs

Charme moi si tu peux ?!

Cet événement devrait être obligatoire dans les écoles qui abordent la médiation scientifique, où certain-e-s (mes) professeur-e-s nous mettent en garde contre la vulgarisation. Le Famelab démontre ici, qu’il est possible de mettre en avant des problématiques de biologie, neurobiologie, physique, en abordant un langage grand public.

David Davila nous sensibilise, joyeusement, sur le thème  des désordres psychiatriques chez les enfants (d’ailleurs, finalement, être un peu gaga avec ses bambins est plutôt recommandé). Les candidat-e-s n’hésitent pas à solliciter notre attention pour être membres de leur expérience. Guillaume Béraud introduit son speech sur la transmission des microbes à travers une mise en perspective de notre distance avec notre voisin, dans le public. L’effort d’interaction est vraiment présent, et c’est super agréable!

Bi8sYZfIcAENLDR

 

 

 

Miroir, miroir, dis moi qui est le plus clair ?

Et bien, encore une fois, j’ai apprécié l’effort de simplification très efficace dont les compétiteur-rice-s ont fait preuve. Marine Bittel révèle son projet de détection des polluants sur des molécules présentes dans l’eau, et de la modification rampante de leurs spectres luminescents,  à l’aide d’une poire et d’un joujou dans lequel on s’amuse habituellement  à imprimer notre empreinte (il faut vraiment trouver un nom à cet objet!)

Belen Jimenez Mena nous immerge dans le dilemme des chercheurs face aux choix de sauvegarde des espèces en voix d’extinction, et des critères qui rentrent en compte dans la prise de décision. Pour cela, elle nous pose un ultimatum miniature :  ours en peluche ou salamandre ?

Les accessoires sont utilisés intelligemment, facilitent la compréhension des propos scientifiques sans pour autant tronquer l’information. Les choix des sujets sont d’actualité, et soulèvent des problématiques contemporaines.

A la fin, comme dans la nouvelle star, le jury se concerte pour désigner les 3 lauréat-e-s, pendant que nous, public, sommes invité-e-s à élire notre coup de coeur.

Et….suspppensssss, nous retrouverons Belen, Nicolas et Jorge en Finale nationale le 30 avril à Paris Diderot! (David ou Marine les rejoindra)

Big up à tous et à toutes, i’ll be back pour la finale!

Enfin, WAX peut d’autant plus se réjouir de cet événement, puisque + de 50% des participant-e-s étaient… des participantes! Et la première place revient à Belen, une étudiante de l’agro Paris Tech!

Bi8v43yIcAAKCi4

Partager:

949 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?