Les ateliers virtuels !

Toutes les semaines, suivez la création d'un club scientifique et faites la même chose chez vous!

Atelier virtuel n°8 : Initiation aux fouilles archéologiques

L'archéologie est la science qui fait parler le passé. Les archéologues fouillent la terre pour retrouver des indices sur notre histoire commune, l'histoire de l'humanité, mais aussi celle de la vie sur Terre depuis sa formation (si l'on veut aller plus loin encore, il faut faire de l'astrophysique, mais c'est une autre histoire...).

Archéologue, c’est le métier d’Indiana Jones. Comme celui-ci le remarque dans un des célèbres films de Steven Spielberg, la plus grande partie du travail d’un archéologue se passe dans les bibliothèques pour se documenter au maximum sur son sujet de recherche : village gaulois, champ de bataille médiéval, squelette de dinosaure, fossiles de trilobites… les domaines de recherche en archéologie sont infinis. Cependant, une fois bien renseigné, l’archéologue peut se retrouver sur un chantier de fouille. Ce sont les règles élémentaires du travail de fouille que nous allons faire découvrir aux enfants dans cet atelier.

Quelques conseils avant de commencer

Cette séance se prépare à la suite de celle sur les dinosaures : en effet, une semaine avant, après que mes petits élèves aient étudié l’effet des pluies acides sur les bâtiments en calcaire, j’ai enterré leurs dinosaures en pâte à modeler dans de grandes boîtes en plastiques plates (pas trop grandes non plus, pour ne pas gâcher trop de terre !). Lors de la séance d’archéologie, il y a eu de la terre qui est tombée partout ! La salle de sciences était toute gadouilleuse ensuite. Mais pour limiter les dégâts, j’ai incité les enfants à récolter la terre retirée des boîtes pour ne pas la gâcher. De plus, cela a incité les enfants à être particulièrement méticuleux lors du tri. Pas question de laisser une pièce de cinq centimes ou un haricot dans le sac de terreau pour géranium !

Dans la boîte « chantier », j’ai aussi enterré d’autres petits objets : des pièces de monnaie, des bouchons de bouteilles en plastique, des haricots (qui ont germé et fait des racines en une semaine) etc…

 

Programme de la séance

00:00 – 00:15 : on fait le point sur la séance précédente, puis on en vient au sujet du jour : l’archéologie ! Petites questions posées aux enfants, un pendu au tableau pour faire deviner le mot « archéologue », quelques petites explications.

00:15 – 00:25 : je leur distribue la fiche à télécharger en bas de page. Nous réfléchissons sur le fait que plus un objet se trouve profond, plus il est vieux. On en profite pour découvrir ce qu’est un trilobite et refaire un point chronologique (et oui, on peut placer quelques notions d’histoire dans un cours de science, ce n’est pas interdit !)

00:25 – 00: 45 : on prépare le chantier (voir explications sur la fiche). Peu importe si les ficelles ne sont pas très droites, l’important est d’avoir un « quadrillage » qui permette de se repérer dans la boîte chantier. Les plus jeunes ont eu un peu de mal à dire qu’un objet se trouvait en « B4 » ou « A1 », mais après quelques explications tout s’est bien passé.

20151209_100711

00:45 – 00:70 : fouille du chantier. Les plus petits arrachent leurs trouvailles brutalement, les plus âgés prennent le temps, au pinceau, de déterrer les « squelettes ». Je les oblige à reporter leurs découvertes dans le cahier où le quadrillage de la boîte a été recopié.

20151209_100652

00:70 – 00:80 : rangement de la terre qui a été récoltée et nettoyage de la salle. Malgré mes efforts, il restait de la terre par terre. J’ai noté que les filles étaient beaucoup plus soucieuses de me donner un coup de main que les garçons. A la séance suivante, j’ai fait un point sur ce machisme primaire qui m’a choquée chez des enfants à peine âgés de dix ans !

20151209_100753

00:80 – 00:90 : je leur présente six diapositives sur Champollion et Elisabeth Daynès, deux personnes qui ont contribué et contribuent toujours à nous faire comprendre le passé !

C’est l’occasion de leur faire découvrir ou redécouvrir des notions de base sur les hiéroglyphes, les hommes préhistoriques et surtout de leur montrer, par le biais du travail d’Elisabeth Daynès, que les métiers liés à l’archéologie sont divers et variés.

 

Matériel (par équipe de trois ou quatre)

  • une boite plate en plastique
  • de la terre (environ un paquet de 6 L par boîte)
  • des objets à enterrer
  • de la ficelle
  • du ruban adhésif, des ciseaux
  • des feutres
  • une règle
  • des pinceaux et des petites cuillères en plastique (en guise de « pelles »)
  • du papier

20151209_100531

Budget

Environ une quinzaine d’euros par groupe, sachant que la pelote de ficelle est commune à toute la classe et que les pinceaux, feutres et ciseaux ont été achetés précédemment pour d’autres séances.

Fiche à télécharger : Fiche_Atelier_08

Graphisme : Adrien Bernheim

Texte : Léa Griton

Partager:

1 403 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?