Les ateliers virtuels !

Toutes les semaines, suivez la création d'un club scientifique et faites la même chose chez vous!

Atelier virtuel n°5 : les plantes, l’eau et la lumière

Qu'est-ce que la vie ? Qu'est-ce que la biologie ? Comment définit-on un être vivant ? Ces questions permettent aux enfants de s'interroger et d'apprendre à "définir" quelque chose.

Interrogeons-nous sur… la vie !

Le vivant représente l’ensemble des objets faits de matière (d’atomes) qui peuvent en plus naître, fabriquer de l’énergie, se reproduire et mourir. La « brique » de base de fabrication des êtres vivants est la cellule. Cette séance comporte des expériences permettant de mettre en évidence les besoins d’une plante que sont la lumière et l’eau.

Programme

0:00 – 0:15 : J’ai choisi de commencer cette séance par un petit bilan sous forme de discussion avec les enfants, pour voir ce qu’ils avaient retenu des séances précédentes. Nous avons donc reparlé de matière, d’atomes, de force, de gravitation, de planètes, de liquide, de dentifrice, etc.

0:15 – 0:20 : Moment de réflexion sur le vivant, la cellule. Un arbre est-il un être vivant ? Une bactérie ? Un requin ?

20151118_095404

0:20 – 0:45 : Première expérience, tirée du site espace-des-sciences, section junior. On utilise trois petites bouteilles en plastique, que l’on remplit aux trois-quarts d’eau. Puis on fait couler un demi centimètre d’huile. On plonge ensuite dans la première bouteille une branche sans feuille, puis dans la deuxième bouteille une branche avec quelques feuilles, et enfin une branche pleine de feuilles dans la troisième. L’huile empêche l’eau de s’évaporer. Ainsi, dans une semaine, nous verrons dans quelle bouteille l’eau a le plus baissé. Normalement, plus il y a de feuilles, plus la branche a soif. Les branches utilisées pour cette expérience ont été coupées d’un laurier dans le jardin de l’école la veille : en effet, des branches achetées chez le fleuriste ont subi un traitement pour ne pas consommer trop d’eau, et ne donnent pas de résultat spectaculaire. Par cette expérience, les enfants découvrent l’importance en expérimentation du « témoin », c’est- à-dire d’un objet de référence. Ici, le témoin est la branche sans feuille.

20151118_101311

0:45 – 0:75 : Expérience du haricot magique. Pour chaque groupe, on fait un trou sur le côté d’une boîte à chaussure (avec couvercle). Puis on découpe un morceau de carton pour faire un petit « mur » dans la boîte (voir photos, ce n’est pas évident à décrire comme ça !). Dans la moitié de la boîte opposée au trou, on place une barquette en aluminium (qui restait de l’expérience sur les bateaux, recyclage oblige!) avec de la terre et trois haricots rouges, plantés à mi hauteur et légèrement arrosés. Dans quelques semaines, le haricot va sortir de terre et pousser hors de la barquette, cherchant la lumière… On vous tiendra au courant ! Les enfants ont choisi des noms aux haricots, donc il sera plus facile de vous donner de  leurs nouvelles.

20151118_101246

0:75 – 0:90 : Pour terminer, et me laisser le temps de ranger le laboratoire (qui était plein de feuilles, de terre et de morceaux de papier…), je laisse les enfants regarder les 14 premières minutes de l’épisode 1 de la série télévisée Il était une fois la vie, disponible sur Youtube.

Remarque sur… le budget !

Cette séance d’expérience n’a pas coûté très cher : un sac de 6L de terre (5-6 euros), deux packs de 6 bouteilles de 33cl (6 euros en tout) et l’huile, les barquettes en aluminium et le scotch achetés pour les séances précédentes.

Les boîtes à chaussure proviennent des placards des membres de WAX.

Les fiches

A venir, désolé pour le retard !

Partager:

1 711 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?