Les ateliers virtuels !

Toutes les semaines, suivez la création d'un club scientifique et faites la même chose chez vous!

Atelier virtuel n°7 : au coeur de la COP21

A l'occasion du sommet onusien pour sauver la planète, nous allons réfléchir à quelques expériences liées à l'écologie ! Les enfants ont beaucoup entendu parler de la COP21. Mais ont-ils bien compris les enjeux de cette conférence ? Pourquoi parle-t-on de limiter la hausse des températures à 2° ? Qu'est-ce qu'il va se passer si l'on ne change rien à nos habitudes ? Qu'est-ce qu'un climato-sceptique ?

 

 

Pour répondre à ces questions, nous avons préparé trois petites expériences.

Programme

0:00 – 0:15 : On commence par arroser les haricots de la séance n°5, et on observe les branches mises dans l’eau. On en profite pour faire un petit retour sur les séances précédentes. Surtout que nous avons accueilli une nouvelle élève à l’atelier, et qu’il fallait lui raconter un peu ce qu’on avait fait jusque-là !

0:15 – 0:25 : On réfléchit ensemble à ce qu’est la COP21. On parle du réchauffement climatique, de l’effet de serre, de la fonte des glaces, de la pollution. Les enfants sont généralement déjà au courant, mais on peut en profiter pour remettre les points sur les i en faisant des schémas simples au tableau. On en profite aussi pour découvrir, en mathématiques, ce qu’est une moyenne.

0:25 – 0:30 : Les enfants répondent aux trois premières questions de la fiche (à télécharger en bas de page). La question sur quel âge auront-ils en 2050 les laisse perplexes : que feront-ils à 45 ans ? :) Nous en profitons pour rappeler ce qu’est un « ado » ! Non, à 45 ans, on n’est plus un ado, malheureusement…

expn2_atelier_7

0:30 – 0: 75 : réalisation des expériences.

20151202_100644

Sur les pluies acides, Simone Thijs a rédigé un petit complément d’information que voici :

Le développement de l’industrie et des moyens de transport a provoqué une augmentation du dégagement de gaz nocifs dans l’atmosphère. Lorsqu’ils sont dispersés dans l’atmosphère, des gaz polluants comme le dioxyde de soufre et les oxydes d’azote agissent sur l’eau en donnant de l’acide sulfurique et de l’acide nitrique. Ces acides se retrouvent alors dans l’eau de pluie. En France, le pH « naturel » de l’eau de pluie est actuellement de 5,6. Ces retombées acides provoquent la dégradation des édifices, des monuments en pierre calcaire (nombreux exemples de photos disponibles sur internet). Les pluies acides sont également responsables du dépérissement de certaines forêts. L’acidification des lacs et des cours d’eau entraîne une destruction parfois irréversible de la vie aquatique.

Qu’est-ce que c’est l’acidité ? 

  • L’acidité peut être exprimée en « pH »
  • Le pH est un nombre compris entre 0 et 14, qui caractérise l’acidité ou la basicité d’une solution aqueuse :
    • une solution aqueuse est acide si son pH est inférieur à 7.
    • Une solution aqueuse est neutre si son pH est égal à 7.
    • Une solution aqueuse est basique si son pH est supérieur à 7.

0:75 – 0:90 : Après avoir tout rangé, on continue de visionner l’épisode 1 de Il était une fois la vie, sur la cellule.

 

Matériel et budget :

Le vinaigre, les craies et les pommes coûtent au total 12 euros. Les assiettes avaient déjà été achetées pour l’expérience du lait psychadélique de l’atelier n°4.

Il faut juste penser à préparer de la glace la veille, en remplissant le fond d’une boîte en plastique de trois ou quatre centimètres d’eau.

——————————————————————————–

Fiche (graphisme et mise en page : Adrien Bernheim) à télécharger ici : Fiche_AtelierVirtuel_07

Partager:

859 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?