Carton rouge écarlate

Quand on aime pas, on devient rouge écarlate et on le dit!

Carton rouge : Le procès de Galilée

Le procès de Galilée est un important carton WAX de l’Histoire. Qui n’a jamais entendu la fameuse phrase soi-disant prononcée par Galilée lors de son jugement pour hérésie « et pourtant, elle tourne » ?

Au XVIème siècle, seule l’Eglise était habilitée à interpréter les résultats scientifiques. Ainsi, pour faire valoir leurs découvertes, les scientifiques devaient trouver des arguments convaincants en accord avec la foi chrétienne.

Dès 1543, Copernic entama un révolution scientifique en exposant ses théories hélio-centristes (le Soleil au centre du système solaire), en opposition au géocentrisme (la Terre au centre du système) jusque là établi et accepté par l’Eglise.

10 ans plus tard, Galilée reprend ces hypothèses en s’appuyant sur ses observations de l’univers réalisées à l’aide de lunettes astronomiques de sa fabrication, et publie le Dialogue sur les deux plus grands systèmes du monde (le système aristotélicien et le système copernicien). N’ayant pas trouvé de preuves irréfutables de la rotation de la Terre, il cherche une réponse dans le phénomène des marées. Malheureusement, ses hypothèses ne permettent d’expliquer qu’une seule marée par jour, alors que deux sont observées. Il est alors condamné pour avoir énoncé une théorie contraire aux Ecritures, contraint d’abjurer ses dires et de terminer sa vie en résidence surveillée. En effet, à cette époque un psaume soutenait la thèse géo-centriste : « Tu as fixé la Terre ferme et immobile ».

La sentence est rendue le 22 juin 1633 par le Saint-Office : « Il est paru à Florence un livre intitulé Dialogue des deux systèmes du monde de Ptolémée et de Copernic  dans lequel tu défends l’opinion de Copernic. Par sentence, nous déclarons que toi, Galilée, t’es rendu fort suspect d’hérésie, pour avoir tenu cette fausse doctrine du mouvement de la Terre et repos du Soleil. Conséquemment, avec un cœur sincère, il faut que tu abjures et maudisses devant nous ces erreurs et ces hérésies contraires à l’Eglise. »

800px-Péndulo_de_Foucault-20110815-125224-2191-1000d-a2b2

 

C’est au cours de son procès qu’il aurait prononcé la fameuse phrase « E pur si muove » (et pourtant elle tourne), en parlant de la Terre. Mais même si la postérité a retenu cette phrase, il est peu crédible qu’il l’ai réellement prononcée ; en effet, cette rétractation n’aurait fait qu’invalider son repentir et l’aurait immédiatement condamné au bûcher!

Partager:

1 628 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?

    Joël Col 07 décembre 2013 à 17h12 - Répondre

    0 0

    LIVRE À PARAÎTRE EN JANVIER PROCHAIN :
    QUELLE HEURE EST-IL ?
    ou REGARD SUR LA SOCIÉTÉ.

    AutoÉdition Méguila

    présente

    les ouvrages de

    Joël COL

    . Entre Galilée et l’Église : la Bible.
    . Un témoin absent du procès parle.
    . Bible et Science. Création ou évolution ? Quelques réflexions.

    En vente en librairies : FNAC, DECITRE
    En ligne : PRICEMINISTER, AMAZON
    ou chez l’auteur
    Distribués par Société Française du Livre
    Pour toute correspondance, écrire à :
    Joël COL
    autoedition.meguila@wanadoo.fr
    Consulter : Joël Col Facebook

    Condamnation de Galilée
    . Entre Galilée et l’Église : la Bible
    . Un témoin absent du procès parle

    En écrivant son premier ouvrage ENTRE GALILÉE ET L’ÉGLISE : LA BIBLE, l’auteur a mis en évidence, au moyen d’une étude sémantique approfondie, que les découvertes scientifiques de Galilée – soleil ne tournant pas autour de la terre – étaient en parfait accord avec les Textes Originaux de la Bible, mais en désaccord avec leurs traductions.
    Cette réalité, qu’on ne saurait placer sous le boisseau, fait des Textes hébreux et grecs un témoin et défenseur de Galilée de premier plan.
    Absents du procès du savant, ils ont fait dire à Spicace, l’un des personnages de ce second livre quelque peu romancé, que « les absents n’ont pas toujours tort.»

    Ce dialogue montrera que l’Homme se complaît, comme par le passé, à rester dans ses traditions et à rejeter la Vérité. Mais, cette Vérité, ne finit-elle pas toujours par triompher ?

    Bible et Science. Création ou évolution ?
    Quelques réflexions

    Chapitres
    1. Introduction : Création ou évolution ?
    2. Créationnistes, évolutionnistes, ou querelle entre religieux et non religieux
    3. L’évolutionnisme : Lamarck et Darwin
    4. Les girafes
    5. L’homme n’a pu se grandir
    6. Canins et bovins
    7. L’homme descendrait du singe !
    8. Et Dieu cria…
    9. Les jours de la création de la Genèse
    10. Vénus et les autres planètes
    11. L’écriture
    12. Conclusion

    Chaque chrétien devrait se sentir concerné par les sujets traités.
    À votre disposition pour répondre à toute question concernant ces ouvrages d’importance.
    Bien amicalement,

    Joël Col.



    Êtes-vous un robot?

    leaprouvette 22 mai 2013 à 18h05 - Répondre

    0 0

    Effectivement, les historiens sont tous d’accord sur le fait que Galilée n’aurait pas été assez idiot pour dire ‘Et pourtant, elle tourne !’, mais l’Histoire aime les phrases mythiques (au sens propre du mot ‘mythe’, c’est à dire qui n’existe pas!). Pour être plus précis, le malheureux Galilée a payé le prix pour contredire la théorie d’Aristote, qui établissait un système géocentrique ou la Terre est au centre d’orbites parfaitement circulaires, et qui différenciait le monde ‘sublunaire’ (monde plein d’imperfections) du monde ‘supralunaire’, monde parfait comprenant le Soleil, les autres planètes et la sphère des étoiles fixes. Ce système est celui défendu par l’Église car, venant de l’Antiquité, il dispose d’une certaine crédibilité, et qu’en plus il est cohérent avec les Écritures. Dans la Bible, c’est bien le Soleil qui tourne autour de la Terre, et non l’inverse : « ‘Soleil, arrête-toi sur Gabaôn, et toi, Lune, sur la vallée d’Ayyalôn !’ – Et le soleil s’arrêta, et la lune se tint immobile […] », citation du Livre de Josué. Voilà pour le détail… ;)



    Êtes-vous un robot?


    Êtes-vous un robot?