À la rencontre de...

WAX part à la rencontre d'une personnalité, du passé, du présent, et du futur aussi.

Comment rendre ta famille très, très jalous-e

On a tous cherché la formule magique pour faire des grosses bulles de savon qui tiennent super longtemps. Le produit miracle? On a posé la question à Lorène Champougny, lauréate de la bourse de la Fondation l'Oréal, promo 2014!

« J’étais trop isolée et je me suis dit ça, plus jamais »

L’histoire de Lorène commence loin des bulles de savons; plutôt que d’avoir la tête dans sa baignoire, elle avait plutôt la tête dans les étoiles. En lisant des magazines de vulgarisation scientifique, c’est l’envie de comprendre ces objets venus de très (très) loin qui l’a poussée à faire des études de physiques. Après une classe préparatoire (MPSI)  à Strasbourg, Lorène part à Lyon où elle poursuit ses études de physique avec un master « Physique Hors Equilibre » (en gros, que se passe-t-il si je jette une pierre dans un lac immobile). Elle enchaîne avec son stage de Master 1 (la 4 ème année après le bac) en astrophysique, qui, malgré son attrait pour la discipline, se passe relativement mal. Trop abstrait, trop lointain, sujet difficile et manque d’encadrement lui font réaliser qu’elle allait laisser les comètes à quelqu’un d’autre, et tant pis pour les trous noirs, ils iront trouver la lumière ailleurs!

Des bulles, des gouttes, ou des grains?

Dès le début de sa thèse, Lorène s’est formée pour travailler sur l’hydrodynamique – le mouvement des fluides – et les « matières molles » – des matières à la fois solides et liquides. Prenez le sable: on peut marcher dessus ,donc il est solide, mais il file entre les doigts de la main, comme un liquide. Les bulles, les gouttes, ou les grains sont des objets qui rentrent parfaitement dans ce champ là. Au moment de choisir un laboratoire pour faire son doctorat, le recette magique a été « un sujet que j’aimais, que je trouvais beau, qui était concrêt, où je pouvais faire des expériences avec mes mains ». Un bon début, mais pas que « Je voulais un sujet que je pouvais partager, un sujet qui parle, et puis surtout je voulais être bien dans mon labo, et la rencontre avec ma directrice de thèse a été l’argument bonus ». Grâce à son expérience de stage, Lorène savait exactement ce qu’elle ne voulait pas; eh oui, trouver sa voie c’est aussi essayer, pas toujours réussir mais surtout apprendre!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des molles et des plus fermes

Pour être précise, la fondation l’Oréal  récompense Lorène pour son travail sur les mousses liquides, qui sont des bulles d’air coincées dans un mélange d’eau et de savon, et les trois forment la mousse comme celle de notre vaisselle. Le mélange eau+savon d’appelle le « film »; ce « film » n’est pas éternel, et a un certain temps de vie qui dépend du savon qu’on utilise. En mélangeant des expériences et des analyses numériques, elle tente de comprendre pourquoi ces bulles finissent par éclater donc pourquoi ces mousses sont instables.

En pratique, si on mélange ces mousses liquides avec des polymères (= grosses molécules) et qu’on chauffe,  le mélange se durcit et on obtient de la mousse solide. Et les mousses solides, vous dormez dessus (matelas), vous y posez votre popotin (votre chaise), vous le mettez sur la tête (le casque) ou vous tapez dedans (le ballon de mousse). Toutes ces mousses solides n’ont pas les mêmes propriétés, certaines sont plus fermes, d’autres plus molles (ça me rappelle une belle chanson) et ça dépend à la fois du nombre et de la taille de toutes les bulles dans le film qui les entoure. La formation de ces bulles dépend de la vitesse de solidification, et du temps de vie du film (eau + savon) , qui sont des paramètres fondamentaux si on veut contrôler la structure finale. Et voilà pourquoi c’est important d’étudier ces mousses! Au terme de notre entretien, c’est donc le moment de passer…aux questions WAX!

Le rituel WAX!

Tes trois mots pour la science: Futur – Créativité – Ethique

Ton métier si tu n’étais pas scientifique : En rapport avec les bouquins! Libraire ou écrivain, ou un mélange des deux.

Le site sur lequel tu passes beaucoup trop de temps: Allociné, j’adore les films

Le pire stéréotype que tu aies vécu: Les gens pensent que j’ai aucune contrainte dans mon emploi du temps parce que je suis « scientifique » – c’est exactement l’inverse!!

On vous l’avait promis…

Aller, on arrête le suspens; le meilleur savon candidat vient d’un entreprise qui s’appelle Fairy qui distribue qu’en Belgique et en Angleterre; à vous de jouer :) et on pense à Lorène au moment où toute la famille nous dit  » Mais Waou, comment t’as fait pour trouver le formule magique?!   »

 

Partager:

3 012 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?