À la rencontre de...

WAX part à la rencontre d'une personnalité, du passé, du présent, et du futur aussi.

Fabrice Hyber, artiste, matheux de formation.

WAX va poser ses questions à un artiste scientifique qui s'est affranchi des stéréotypes

1/Comment expliqueriez-vous votre métier à un jeune de 16 ans, en quelques phrases ? Pourquoi les choses que vous faites sont-elles importantes ?

Je suis avant tout un artiste, donc je conçois des œuvres d’art qui sont ensuite exposées dans des musées ou dans des institutions publiques. Malgré tout, j’essaye d’associer les sciences à mes œuvres. Je pense que les scientifiques aussi ont besoin d’avoir à leur disposition un imaginaire artistique. Mon métier est important parce que tout est possible et toujours. Même ce qui est moche pour certains peut devenir beau grâce à l’art. 

2/Pouvez vous nous décrire votre journée type ? Entre 8h et 18h ? Comment vous rendez-vous au « travail », les réunions, les pauses café, les expos, les rencontres…

Je me lève en général très tôt : vers cinq heures et demie ou six heures maximum. Je commence ma journée par dessiner. Dans la matinée, je me rends dans un grand atelier pour y travailler une ou deux heures. Il me faut ensuite discuter avec mes assistants. En effet, je n’organise jamais de réunions, j’aime mieux rencontrer mes collaborateurs sous forme de rendez-vous. Ensuite, je sors chercher l’inspiration en dehors de mon atelier. Plus tard dans la journée, j’y retourne, mais jamais pour plus de deux heures d’affilée !

Fabrice Hyber à l'oeuvre !

3/Comment en êtes-vous venu(e) à faire ce métier-là ? Vos études ? 

J’ai fait des études de mathématiques, et c’est au cours de ces années d’étudiants que j’ai pu admirer des œuvres d’art contemporaines qui m’ont fait imaginer des espaces de liberté insoupçonnée ! Je suis donc entré à l’Ecole des beaux-arts de Nantes après mes études.

 

4/Place aux questions WAX : Quels sont les trois premiers mots qui vous viennent à l’esprit quand on vous dit ’SCIENCE’ ?

Savoir, décortiquer, refaire.

 

5/ Quel métier vouliez-vous faire quand vous étiez au collège ?

Vieux (je pensais que c’était un métier) !

 

6/Avez-vous un petit faible ? Si oui, lequel ?

Je n’ai aucune faiblesse, que des possibilités d’inspirations… 

 

7/Comment se déroule votre dimanche type, entre 8h et 18h ?

Comme les autres jours, je travaille toute la semaine !

 

8/ Quelle est votre œuvre personnelle préférée ?

L’invasion des hommes verts (voir croquis et photo ci-dessous).

f hyber croquis

sculpture fabrice hyber

9/ Quel message voulez-vous faire passer en exposant vos œuvres dans des lieux scientifiques comme l’Institut Pasteur ?

Rien n’est jamais fini, car tout se redistribue, comme pour un jeu cartes ! Et parfois ça débouche sur une réussite !

En 2010, j’ai exposé à l’Institut Pasteur des œuvres mêlant des domaines scientifiques, sous un angle auquel les scientifiques de l’Institut n’étaient pas habitués (mes relations entre médecine et astrophysique entre autres). Ils ont apparemment été agréablement surpris par mon exposition puisqu’ils m’ont commandé une peinture sur céramique de Sèvres pour décorer le nouveau bâtiment de l’Institut !

 

Comme quoi, les disciplines scientifiques et artistiques font mieux que cohabiter, elles s’apportent mutuellement, et ont encore beaucoup à s’apprendre les unes aux autres ! 

 

Si vous voulez en connaître plus sur cet artiste-scientifique :

– La Recherche, numéro de Juillet-Août 2013, page 102

Un article de Ouest France 

 Et la page perso de l’artiste : hyber.tv

 

Partager:

1 437 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?