Art & Science

Deux sujets, souvent séparés mais qui partagent bien des valeurs!

Horus, on conte sur toi

Fables, secrets, énigmes... et science ! Bienvenue dans le monde merveilleux de la mythologie.

Dans la mythologie égyptienne, Horus, fils d’Isis et d’Osiris, combat son oncle Seth pour venger la mort de son père. Lors de la bataille, Seth a raison de l’œil gauche d’Horus, qu’il déchiquette en morceaux et jette au Nil. C’est Thot, incarnation de l’intelligence et de la parole qui viendra en aide au malheureux en les repêchant et en les rassemblant. Vous y croyez ?

 

Borgne to be alive

Borgne to be alive

 

Le sens des proportions, art ou science ?

En mathématiques, une conjecture est une hypothèse intuitive, la voie qui nous paraît la plus logique, la plus probable. Attention, une conjecture n’est pas prouvée, elle peut se révéler fausse. Le meilleur exemple reste la pluie et le beau temps : les Mesdames et Messieurs météo conjecturent à partir de modèles et calculs complexes sur le climat à venir. Et ils ont régulièrement tort.

 

Science Pirates Songs - New Mexico State University

Science Pirates Songs – Hypothesis Song (YouTube)

Les égyptologues, historien-ne-s et autres passioné-e-s conjecturent eux aussi, sur la signification de cet œil symbolique. Associé à la magie de près et de loin depuis belle lurette, l’œil d’Horus (aussi appelé Œil Oudjat) aurait été utilisé pour noter les proportions : cinq demis, trois huitièmes, cinq trente-deuxièmes…

Imaginons un symbole chouette. Pour en représenter 9/32 (c’est-à-dire 1/4 +1/32), on noterait :

 

Chouette

Des fractions antiques en somme. D’ailleurs, les plus regardant-e-s auront vu que si l’on ajoute toutes les parties de l’œil, on n’obtient pas la totalité, à 1 point c’est tout ! Capture

La légende dit que Thot ajoute le 64ème manquant, redonnant à Horus sa force vitale, ramenant ainsi l’ordre et l’harmonie, chouette.

 

Des monstres pour apprendre à compter et composer avec les chiffres... Thanks to Richard Schwartz !

Des monstres pour apprendre à compter et composer avec les chiffres… Thanks to Richard Schwartz !

 

Les chiffres actuels (9..8..7..6..5..4…) semblent universels et définitifs. Pourtant, les idées de quantité et de proportion sont bien plus diversifiées ! Les Mayas ou encore les Incas avaient leur propre système de numérotation. Inventer un langage pour exprimer, utiliser et transmettre nos idées, cela relève autant des sciences que des arts, ça relève de la liberté.

 

Image à la une_  https://www.flickr.com/

Partager:

1 653 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?