À la rencontre de...

WAX part à la rencontre d'une personnalité, du passé, du présent, et du futur aussi.

Marguerite Benony : le labo du futur

Design et recherche en biologie, qu'est ce que ca peut bien faire ensemble ? Marguerite Benony est designer et s’intéresse aux apports possibles du design dans les laboratoires. Avec sa vision décalée , elle imagine ce que pourront devenir dès demain les lieux de création et de recherche scientifique.

En 2016, WAX lance ses séminaires !

L’idée : on accueille des Wapitis qui viennent nous parler de ce qu’ils font dans la vie et nous on en découvre plus sur les sciences, le design, la parité… Au programme de la première édition, Marguerite est venue nous parler de sa recherche sur les laboratoires du futur.

Designer, autodidacte en biologie et apprentie anthropologue

Marguerite se présente comme une designer de formation, autodidacte en biologie et apprentie anthropologue. Oui oui, vous avez bien lu, ça fait beaucoup! Mais en discutant avec elle, on comprend que tout se suit de façon très naturelle. Etudiante à l’école Boulle, elle y découvre tous les aspects du design. Dans ses projets, elle commence à travailler autour de matériaux biologiques tels que la cellulose. Et bim, ça a fait tilt. Marguerite se rapproche alors du Centre de Recherches Interdisciplinaires et intègre l’équipe iGEM (International Genetically Engineered Machine competition – Compétition internationale de machines génétiquement modifiées). Cette compétition a été créée pour promouvoir la biologie synthétique, elle commence ainsi à se former à ces nouveaux outils. L’école Boulle terminée, elle cherche à approfondir ces connaissances au sein d’un master recherche en design (oui oui ca existe !) à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan. Elle continue d’y explorer les liens entre design et biologie. Pour continuer à satisfaire sa curiosité et préparer son travail de thèse, elle décide de faire un autre master de recherche … en sciences ! Actuellement en thèse, Marguerite poursuit ses travaux d’observations en utilisant des méthodes propres à l’anthropologie. Voila pour le portrait!

Le laboratoire du futur

Claude_Bernard_lesson_1889

Dans la recherche en biologie, l’objectif est de découvrir des choses encore inconnus, de s’intéresser au futur. Cette curiosité des chercheur-se-s a  bien souvent tendance à dépasser le cadre de leur propre sujet de recherche et beaucoup s’intéressent au futur même de la science.
Comment imaginez-vous un laboratoire moderne ? Peut être des paillasses (des plans de travail, pour les manipulations), des ordinateurs, peut-être des robots ? Dans la plupart des cas, c’est un mélange de ces choses-là, mais certains peuvent prendre une forme complètement différente : des laboratoires portatifs qu’on emmène dans des expéditions, ou un laboratoire dématérialisé.
Marguerite nous explique qu’un laboratoire englobe plusieurs choses. Cela peut être vu comme un lieu avec des espaces dédiés à l’expérimentation, l’analyse des données, la discussion mais aussi comme un concept organisationnel, réunissant un ensemble de personnes qui vont discuter de leurs hypothèses et de leurs résultats.
Pour certains, le laboratoire du futur, c’est avant tout des innovations technologiques, notamment robotiques, qui vont transformer les lieux d’expérimentation. Les scientifiques ne toucheront plus aux tubes, il créeront des protocoles, les robots les feront et ils analyseront les résultats. Cependant, pour des équipes qui ont commencé à mettre en place ce genre de stratégies, la partie organisationnelle reste la même … qu’au 19eme siècle avec le laboratoire de Claude Bernard !
Alors le laboratoire du futur ce serait quoi ? Et bien, aujourd’hui, les citoyens participent de plus en plus à la recherche scientifique. Grâce à différentes initiatives, ils peuvent créer des hypothèses, faire eux-mêmes leurs expérimentations (grâce à des kits et des initiatives comme les FabLab, notamment) et interpréter leurs résultats (via des jeux comme FoldIt ou des données partagées). Cette participation citoyenne  peut transformer les laboratoires. La recherche de Marguerite consiste donc à observer des chercheur-se-s pour comprendre ce qu’est un laboratoire aujourd’hui, cartographier les différentes tendances des laboratoires actuels et proposer des pistes de réflexion pour demain.
N’hésitez à pas à aller jeter un coup d’oeil à sa présentation : présentation Marguerite Benony.

Quelques questions à Marguerite

Loutre_Argelès-Gazost_parc_animalier_(14)

commons.wikimedia.org

Comment as-tu connu WAX?
Par des membres de l’association.
Le plus gros stéréotype que t’ait jamais connu? (tout confondu)

Les Aveyronnais sont pingres.

Quels sont les trois premiers mots auxquels tu penses si je te dis SCIENCE ?

Transdisciplinarité ; Calculatrice ; Conscience

Si tu étais un animal? Pourquoi ?

Loutre par ce que c’est ultra mignon

Ta dernière lecture
24h dans la vie d’une femme de S. Zweig

Partager:

1 389 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?