Carton rouge écarlate

Quand on aime pas, on devient rouge écarlate et on le dit!

Marthe Gautier et la fondation Lejeune.

Quand science, injustice, pression, valorisation s'entremèlent dans un climat particulier. WAX décoche son carton rouge pour la Fondation Lejeune

Depuis la création de WAX, vous êtes nombreux à nous faire parvenir vos infos qui concernent les femmes et la science.  C’est un de vous qui nous a appris l’histoire de Marthe Gautier.  Ce nom ne vous dit rien? Pourtant, cette femme a activement participé à la découverte de la trisomie 21, en amenant le savoir faire indispensable pour la mise en évidence d’un chromosome surnuméraire chez les personnes atteintes de cette maladie (grâce à des cultures cellulaires). Nous, on connaissait que le nom de Jerôme Lejeune, (  cf article Wikipedia ) « Jérôme Lejeune, né le  à Montrouge et mort le  à Paris, est un médecin et professeur de génétique à qui l’on attribue la découverte de l’anomalie chromosomique à l’origine de la trisomie 21« . 

Mais alors, c’est quoi cette histoire? Marthe Gautier a tout simplement été mise de côté. Oubliée, à peine citée, absente.

Capture d’écran 2014-02-02 à 20.15.29

Service du professeur Turpin, dans lequel travaillaient Marthe Gautier et Jerome Lejeune

 

Si l’histoire s’arrêtait la, on pourrait conclure sur le fait que des injustices existent en science et qu’il faut tout faire pour les combattre mais qu’après tout, cette histoire a eu lieu il y a 50 ans, dans un monde où les codes étaient différents d’aujourd’hui, Rosalind etc.

Sauf que l’histoire ne s’arrête PAS la.

Conscients de l’importance de Marthe Gautier dans la mise en évidence des 47 chromosomes dans la trisomie 21, la Société Francaise de Génétique Humaine ainsi que la Fédération Francaise de Génétique Humaine, deux organisations de scientifiques ont décidé de remettre un prix à Marthe Gautier , le « Grand Prix de Génétique Humaine ». Ce prix, symbolique avant tout, devait lui être remis lors d’un grand congrès scientifique à Bordeaux: « Les assises de génétique » ,le 31 janvier 2014. Marthe Gautier devait prendre la parole.

genetisch_3

Le 29 janvier au soir, Marthe Gautier , 88 ans, est arrivée à Bordeaux, ravie et prête à donner sa conférence intitulée « Découverte de la Trisomie 21 ».

Le 31 Janvier à 9h, elle apprend que La Fondation Lejeune a mandaté des huissiers pour enregistrer les interventions de Marthe Gautier et Simone Gilgenkrantz  de peur qu’elles prononcent des paroles diffamatoires sur Jérome Lejeune. Pris de court, et de panique, les organisateurs du Congrès décide d’annuler l’intervention de Marthe Gautier. Impossible qu’un Congres scientifique se déroule convenablement lorsque tous les propos sont contrôlés.

Capture d’écran 2014-02-02 à 20.35.52

 

C’est donc à la va vite que Marthe Gautier, qui n’a même pas pu entrer dans le Palais des Congrès, se fait remettre sa médaille dans un sac plastique. Pas de cérémonie, pas de reconnaissance, pas la possibilité de s’exprimer. Pour un prix symbolique, que reste-t-il ?

Ironie du sort, la Fondation Jerome Lejeune se décrit en ces termes sur son site « Parce qu’elle défend la vie, la Fondation Jérôme Lejeune est vigilante aux questions de bioéthique » et qu’elle diffuse massivement des documents sur « la théorie du genre » (a telecharger ici) dont les sources majoritaires sont des textes de Tony Anatrella (prêtre se déclarant contre les études de genre).Vous l’aurez compris, il se joue ici des enjeux dépassant ceux de la remise d’un prix scientifique symbolique à une « vieille dame ». C’est en effet ainsi que  se présente Marthe Gautier depuis la publication de l’article dans le Monde sur ce sujet « La vieille dame et les huissiers de la Fondation Lejeune »

 

Nous sommes en 2014, comment ne pas réagir à une histoire pareille. Quand une Fondation disposant de moyens arrive à empêcher  une société scientifique de reconnaitre le travail d’une de ses pairs, qui devient garant des découvertes? Comment justifier l’acharnement d’une Fondation à empêcher une femme d’exception de pouvoir raconter son histoire ? Une femme ayant tant donné à la France que ce soit par son travail de recherche ou sa pratique de la cardio-pédiatrie pendant des dizaines d’années?

Bref, vous l’aurez compris, chez WAX ca nous fait réagir. Ayant la chance de rencontrer Marthe Gautier, nous espérons qu’en l’interviewant, nous pourront donner la chance à d’autres de découvrir son histoire. Affaire à suivre. Pour une version détaillée de son histoire nous vous invitons à lire cet article (Article Medecine Science), cette interview (Pour La Recherche). Et continuez de relayer vos informations.

Partager:

1 721 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?