WAX bouge

On ira ou on y est allé et on vous en parle !

Europe, recherche, égalité et ItCounts : partie 2

Du 12 au 14 septembre 2016, ItCounts était à la 9ème conférence européenne pour l'égalité des genres. Trois jours riches en émotions, qui nous ont fait découvrir comment l'égalité des genres est soutenue, en France et ailleurs.

Mardi 13 septembre 2016 : Il est 8h45, et j’attends Agathe, bénévole de WAX Science, qui m’accompagne cette journée pour m’aider à compter les ratios d’hommes et de femmes, car ce mardi 13 septembre est dédié à des tables rondes sur de nombreux sujets différents à la 9ème conférence européenne sur l’égalité femmes-hommes.

Nous décidons de participer à une première table ronde sur le rôle des LGBTI dans la lutte contre les discriminations et pour la diversité des genres. Nous faisons ainsi un tour de table de toutes les personnes présentes, chacun-e expliquant son intérêt pour ce sujet. Nous découvrons ainsi les politiques de lutte contre les discriminations mises en place dans différentes universités européennes, mais nous sommes déçu-e-s de voir que les LGBTI ne sont pas vus comme une communauté active, qui peuvent faire changer les choses mais plutôt comme un groupe lui aussi discriminé. Nous profitons de la pause café pour discuter avec des intervenant-e-s, et ces échanges productifs nous font mieux comprendre les enjeux des politiques publiques pour réduire le gender gap.

La deuxième table ronde de la matinée concerne les biais de genre dans le recrutement et l’évaluation.

L’heure du repas arrivant, nous nous dirigeons donc vers le restaurant privatisé pour l’occasion. Nous mangeons copieusement, tout en discutant avec deux personnes engagées dans la réduction du gender gap dans le domaine du recrutement de scientifiques.

Ainsi, à peine le repas terminé, nous voilà dans la prochaine salle où se déroule la conférence du début d’après-midi. Celle-ci aborde le thème de l’enseignement du genre et de la diversité. La présentation d’Anna Isaksson sur le design comme outil d’enseignement et d’apprentissage critique des normes est extrêmement intéressante ! On y apprend qu’Anna a présenté à ses élèves des innovations qui pourraient supprimer le gender gap dans le corps professionnel des pompiers. Elle montre à ses étudiant-e-s que les inégalités et les stéréotypes ne sont pas difficiles à déconstruire, si la conception des objets et des espaces de vie s’adapte à tous les genres.

14429522_10210489180407780_1694388631_n

Nina, co-présidente de Wax nous rejoint alors, après avoir participé à une table ronde différente de la notre pour obtenir plus de données de comptage. Après une pause café rapide, nous prenons la direction de la dernière table ronde de la journée, qui traite des indicateurs et outils pour l’égalité des sexes.

Saviez-vous que le GenderRatio n’est pas un outil objectif ? Dans sa formule, qui est la suivante : (% d’individus du genre n°1 / % d’individus du genre n°2), le genre que l’on place dans le dénominateur présente visuellement des inégalités plus importantes comparé au genre situé au numérateur dans la fraction. Donc attention, mêmes les outils pour mettre en évidence des écarts de parité peuvent exagérer ou minimiser une inégalité entre les genres.

14456663_10210489528816490_564411093_o
A la fin de cette journée d’écoute attentive, nous nous dirigeons finalement vers le dîner de gala organisé à l’occasion de cette conférence européenne. C’est sur la Seine qu’il va se dérouler, et nous prenons donc place pour une croisière qui s’annonce agréable.

 

To be continued…

Partager:

616 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?